En 1969, Anselm Kiefer se fait connaître en Allemagne avec des oeuvres controversées.

Il  veut raviver l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale, et lutter contre l'oubli et le refoulement du souvenir. 

Le Centre Pompidou nous offre une rétrospective avec 150 de ses oeuvres  de 1960 à aujourd'hui.

 

Voici mes  quelques oeuvres préférées.

 

" LA LANDE DE LA MARCHE DE BRANDEBOURG " - 1974.

SAM_4953

 

VARUS - 1976.

Huile et acrylique sur toile de jute .

SAM_4961

 

MARGARETA - 1981.

Huile, acrylique - émulsion et paille sur toile.

SAM_4965

SAM_4967

 

ETROITS SONT LES VAISSEAUX  - 2002.

Huile, acrylique, fusain, plomb, plâtre et bois.

SAM_4981

SAM_4982

 

VITRINES  (40 réalisées pour cette exposition )

 Anselm Kiefer crée une poétique des ruines qui va des grands tableaux aux vitrines cerclées de plomb.

Dans ces boîtes de verre, on voit des  témoins de l'âge industriel , des végétaux en voie de putréfaction, des machines hors d'usage recouvertes de débris et feuilles jaunies, tout se mêle en créant d'autres genres de tableaux.

Comme cette machine à écrire à demi-ensevelie sous le sable du temps qui passe.

SAM_4971

SAM_4973

SAM_4975

 

 

SAM_4980

SAM_4977

SAM_4978

 

 

 

(" Pour Paul Celan " FLEURS DE CENDRE )  2006.

Huile, acrylique, shellac et livres brûlés sur toile.

SAM_4985

SAM_4987

SAM_4988

 

Quittons les salles aux oeuvres monumentales (entre 5 et 7 m de long) , lourdes de noirceur, destruction et deuil pour une salle aux oeuvres aussi grandes mais fleuries et colorées peut être signe d'un renouveau chez l'artiste ?.

 

 

SAM_4991

SAM_4992

SAM_4994

 

 

 

 

 

 

 

Magnifique, puissante et bouleversante exposition d'un artiste hanté par les fantômes du Troisième Reich.

Les photos ne donnent malheureusement pas l'intensité des émotions ressenties (un clic sur celles-ci aidera peut être).

 

 A  voir au Centre Georges Pompidou Paris jusqu'au 18 avril 2016.