Le salon " Pour l'amour du fil" est essentiellement dédié au patchwork, quiltmania en étant l'organisateur. 

Pas de grande nouveauté par rapport à l'Aiguille en fête de¨Paris et un espace créateur petit vu la place prise par les Dear Jane.

Une nouvelle vague s'installe vraiment, le patchwork et appliqué sur laine, très country, coloré et assez simple de confection.

Nathalie Cichon créatrice brodeuse de "Jardin privé" a, le temps du salon, laissé les croix pour aider son époux dans sa nouvelle activité : le jardin de Woolens.

P1040409

Ils proposaient des kit de démarrage tout en précisant que l'on devenait vite "addict" !!!

Les tissus de lainage sont aussi chers voir plus que les tissus de patchwork et il faut aimer le style.

Je me suis seulement dit que faire un Dear Jane en lainage, tout en appliqué pourrait être très sympa mais je n'ose imaginer le budget final d'un tel travail.

Cessons de rêver, il n'y a plus de place pour les futurs projets avant 2 ans !!! (minimum )

P1040443

Ségolaine Schweitzer proposait des ateliers, et,  une petite expo de ses oeuvres m'a vraiment plue mais j'ai omis d'acheter son livre.

P1040393

P1040394

Simple - efficace - Joli ... j'aime.

Broderie ruban ...

P1040391

Pour celle qui aime les ânes mais un rien encombrant !!! , une oeuvre (de patience) de Barbara Keal  ( à l'arrière de la photo)qui se coiffe de têtes d'animaux qu'elle fabrique avec la laine de mouton feutrée. Un univers tant fantastique que réel .

P1040387

Et si on sortait, trop de monde, légère saturation.

Le Château des Ducs de Bretagne.

Pour ne pas vous mentir visite à 8h30, tout est calme juste quelques promeneurs et leur chien, des canes avec leurs canetons et un beau soleil.

P1040336

P1040338

P1040344P1040345P1040346

P1040347

Vous me croirez ou pas, l'après-midi vers 18h (grâce aux 25° ambiants)  il n'y avait plus moyen d'allonger un être humain, la plage sur les pelouses !!! seules les canes s'inquiétaient pour leurs petits.

P1040342

Si vous connaissez le nom de cet arbre, merci de me le transmettre.

P1040334Grand comme un marronnier, douce odeur des fleurs, une merveille.

Et en attendant l'heure d'ouverture du salon, je termine ma lecture entamée dans le TGV.

P1040444

En 1187, le jour de son mariage, Esclarmonde refuse de dire "oui".  Elle s'offre à Dieu et exige de vivre emmurée jusqu'à sa mort, elle ne connaitra pourtant pas la solitude...

Et ce banc-table est tellement romantique et agréable face au chateau que la lecture fut un réel plaisir (et toujours pas de promeneur !!).

P1040364

On verra demain un site qui m'a enchantée  "Les machines de l'île"

On redevient enfant en voyant cela...

P1040291